Face au drapeau


En octobre 1896, Eugène Turpin se sentit diffamé dans le roman de Jules Verne Face au drapeau et porta plainte contre celui-ci. Jules Verne fut défendu par Raymond Poincaré et fut relaxé en première (mars 1897) et en seconde instance (décembre 1897).